Ghana

Activités de recherche

Le partenaire du projet HIA4SD au Ghana est University of Health and Allied Sciences. En 2019, le projet a mené des discussions de groupe et des entretiens dans les communautés proches de trois grands projets d’extraction d’or dans le district de l’Upper Denkyira West, le district municipal de Tarkwa-Nsuaem et le district municipal d’Asutifi North. Un large éventail de parties prenantes locales, y compris des représentants des mines, du secteur des soins de santé et des membres de la communauté ont été consultés pour comprendre les perceptions locales des impacts sur la santé. En outre, des entretiens avec des parties prenantes au niveau central au sein des ministères, des sociétés minières et des organisations de la société civile ont été menés afin de discuter des options politiques potentielles pour gérer les impacts sanitaires des projets miniers.

Les résultats de la première phase du projet HIA4SD ont été résumés dans une série de documents: 

Dialogue politique

Réunion multisectorielle à Accra

Une diversité de parties prenantes a participé à une réunion multisectorielle à Accra le 17 août 2021 qui a initié la phase de dialogue politique. L’objectif de la réunion était de fournir une mise à jour du projet HIA4SD et de discuter de diverses options politiques pour améliorer la santé publique dans le contexte des projets miniers à grande échelle. Les parties prenantes comprenaient des représentants du ministère des terres et des ressources naturelles, du ministère de la santé, du service de santé du Ghana, de la chambre des mines du Ghana, de l’agence de protection de l’environnement (EPA), des services gouvernementaux locaux, des institutions de recherche et universitaires et des organisations de la société civile (OSC).

La réunion a été l’occasion de présenter des preuves empiriques de l’impact des projets d’exploitation minière industrielle sur la santé ainsi que les principaux résultats de l’étude Q sur les orientations possibles des politiques du secteur public. Ces résultats peuvent être consultés dans les notes d’information sur l’impact et la gouvernance. Après les présentations, les parties prenantes ont pris part à une activité participative visant à identifier des actions (ou activités) spécifiques pour renforcer la prochaine phase du projet ainsi que les acteurs qui ont une responsabilité dans la mise en œuvre.

Les activités attendues pour la prochaine phase du projet ont également été partagées par les chefs de projet.

Les présentations de l’atelier peuvent être trouvées ici.

Photo de groupe des représentants des différents secteurs participant à la réunion des parties prenantes

Renforcement des capacités

Comment les grands développements d’infrastructures peuvent-ils avoir un impact sur la santé des communautés et comment l’évaluation d’impact sur la santé (EIS) peut-elle servir d’outil pour faire face à ces impacts?

Telles étaient les questions principales de la formation EIS de trois jours qui s’est déroulée du 23 au 25 août 2022 à Accra, au Ghana. La formation visait à donner un aperçu des étapes pratiques d’une EIS et à discuter de la manière dont l’EIS peut être promue au Ghana. Elle comportait un mélange équilibré de méthodes d’enseignement et d’apprentissage. Les participants ont acquis une compréhension approfondie des concepts et des processus de réalisation d’une EIS. Bien que l’EIS soit un domaine relativement nouveau au Ghana, ils se sont accordés sur sa pertinence et ont discuté des chances et des problèmes potentiels propres au pays pour la mettre en œuvre.

Cliquez ici pour le rapport complet de la formation (anglais).

Cliquez ici pour des informations détaillées sur les possibilités de formation.

IMG_0073 2

Échanges et discussions actives entre les participants

Informations sur les partenaires/contacts locaux